‎L’UNICEF recrute un spécialiste de la sécurité

L’UNICEF recrute un spécialiste de la sécurité.‎

‎L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés du monde. Pour leur sauver la vie. Pour défendre leurs droits. Pour les aider à réaliser leur potentiel.‎

‎Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, chaque jour, pour construire un monde meilleur pour tous.‎

‎Et nous n’abandonnons jamais.‎

‎Pour chaque enfant, la sécurité‎

‎La situation en matière de sécurité dans le WCAR continue malheureusement de se détériorer avec un nombre croissant d’incidents enregistrés de manière constante au cours des dernières années. On prévoit que cette tendance se poursuivra au moins au cours des deux prochaines années, sinon plus. L’instabilité politique, les effets du changement climatique sur l’utilisation des terres et les moyens de subsistance, et le manque de possibilités économiques ont été les moteurs des conflits et le nombre d’incidents de sécurité a fortement augmenté ces dernières années, notamment avec l’émergence de groupes armés non étatiques, avec une augmentation concomitante des besoins humanitaires. Un nombre important de conflits dans la région sont transfrontaliers et touchent des groupes de pays, tels que la région du Liptako-Gourma, qui s’étend sur le Burkina Faso, le Mali et le Niger, et le bassin du lac Tchad, y compris le Cameroun, le Tchad et le Nigéria.‎

‎L’UNICEF reste déterminé à continuer d’obtenir des résultats, en particulier pour les enfants les plus vulnérables vivant dans des contextes de sécurité détériorés ou instables.‎

‎Dans ce contexte d’insécurité, le personnel des programmes d’éducation, de vaccination, de communication, de sécurité et d’urgence doit travailler en étroite collaboration pour élaborer des stratégies propres au contexte qui intègrent une analyse plus rigoureuse de la sécurité et une analyse des causes profondes intégrées à l’examen des stratégies programmatiques, surmonter les obstacles à l’accès et à la sécurité, s’adapter au paysage modifié des partenaires ou à la diminution des capacités de communication et de prestation de services pour les zones touchées et veiller à ce que la sensibilisation ait lieu. plus efficacement. Des méthodes et des plans novateurs sont nécessaires pour améliorer la prestation des programmes de l’UNICEF au profit des populations tout en protégeant le personnel et les agents de santé ou d’autres prestataires de services. Cela nécessite une compréhension significative des environnements polyvalents et évolutifs basée sur une analyse méthodique des besoins en informations, la collecte et l’analyse des informations.‎

‎Comment pouvez-vous faire une différence?‎

‎But de l’emploi‎

‎Sous la supervision directe du Conseiller régional à la sécurité de l’UNICEF, le Spécialiste de la sécurité fournira des analyses, des conseils et un appui spécifiques aux bureaux régionaux/de pays concernant les activités et les opérations du programme de l’UNICEF dans les zones d’insécurité ainsi que le personnel et les partenaires touchés.‎

  • ‎Le titulaire élaborera une analyse thématique spécifique au pays et à la région de zones d’insécurité spécifiques, une analyse de la cause sous-jacente de l’inaccessibilité et de l’insécurité, la dynamique locale, ainsi que la planification et la mise en œuvre de mesures d’atténuation adaptées au contexte local et à l’analyse des risques.‎
  • ‎Le titulaire fournira un appui et une analyse programmatiques en matière de sécurité pour tous les programmes, ce qui renforcera les orientations stratégiques régionales et éclairera les stratégies existantes, y compris les stratégies de communication et d’accès, et servira de base aux mesures visant à réduire le nombre de populations ciblées manquées dans les zones difficiles d’accès.‎
  • ‎Le titulaire fournira un appui technique et des conseils à d’autres postes d’analystes de la sécurité et de la sécurité de l’UNICEF dans la région et établira un réseau fonctionnel pour l’échange d’informations entre eux.‎
  • ‎Le titulaire effectuera régulièrement des visites dans les pays pour soutenir les équipes sur place.‎

‎Résumé des principales fonctions/responsabilisations‎

‎Gestion et planification des risques de sécurité‎

  • ‎Soutenir le Conseiller régional à la sécurité dans l’exercice de ses fonctions en ce qui concerne la sûreté et la sécurité du personnel de l’UNICEF et des membres de la famille éligibles, des locaux et conformément aux systèmes de gestion de la sécurité des Nations Unies et de l’UNICEF. Assister en tant que, au besoin et en tant qu’observateur, à toutes les réunions SMT/ASMT. Aider le Département de la sûreté et de la sécurité des Nations Unies (UNDSS), le cas échéant, et participer en tant que membre de la cellule de coordination de la sécurité créée par l’UNDSS.‎
  • ‎Fournir des conseils et gérer les exigences techniques de sécurité contenues dans le Plan de sécurité des Nations Unies, les Normes minimales de sécurité opérationnelle (MOSS), les mesures de sécurité résidentielle (RSM) et d’autres politiques, lignes directrices et évaluations pertinentes et surveiller leur mise en œuvre. Superviser, guider et évaluer tout le personnel de sécurité de l’UNICEF dans le pays. Assurer la supervision technique des fournisseurs de services de sécurité sous contrat.‎
  • ‎Préparer, tenir à jour et mettre à jour la documentation de sécurité de l’UNICEF, y compris les plans d’urgence en matière de sécurité, et fournir au Conseiller régional en matière de sécurité et au Bureau du Coordonnateur de la sécurité (CVMO) des rapports obligatoires conformément aux directives de l’UNICEF en matière de rapports de sécurité. Cela comprend la surveillance et la production de rapports sur la conformité en matière de sécurité et la soumission de tous les rapports d’incidents de sécurité (RSS).‎
  • ‎Soutenir l’élaboration d’une stratégie régionale sur différents aspects et causes de l’insécurité et partager avec les pays.‎
  • ‎Fournir une assistance technique aux pays et à la région pour des évaluations plus précises des risques. ‎
    ‎ Identifier les tendances, les modèles et les déclencheurs d’alerte précoce de l’insécurité au niveau des pays.‎

‎Services de sûreté et de sécurité‎

  • ‎Surveiller la situation en matière de sécurité et fournir une analyse indépendante et complète dans le but d’identifier les tendances et de prévoir les conditions spécifiques qui auraient une incidence sur la sûreté et la sécurité du personnel de l’UNICEF et des membres de la famille, des locaux, des biens et des ressources éligibles. Soutenir la façon dont les approches et les outils de communication peuvent contribuer à l’analyse de la situation.‎
  • ‎Fournir une assistance technique aux pays et à la région pour des évaluations précises des menaces et des risques, y compris une analyse ciblée des causes profondes de l’inaccessibilité aux niveaux national et régional afin d’éclairer les stratégies d’accès et d’améliorer l’exécution des programmes dans la région. Recoupez et triangulez les données pour confirmer les problèmes et les tendances.‎
  • ‎Contribuer à l’établissement d’une « image opérationnelle commune » régionale dans le but de fournir une base de référence pour une prise de décision rapide et précise à tous les niveaux.‎
  • ‎Superviser, évaluer et examiner les activités de sécurité à l’appui des opérations de l’UNICEF et participer, coordonner et/ou entreprendre la gestion des risques pour la sécurité dans tous les endroits où le personnel de l’UNICEF et les membres de la famille éligibles sont présents.‎
  • ‎Rapport sur l’analyse ciblée des causes profondes de l’inaccessibilité aux niveaux national et régional afin d’éclairer les stratégies d’accès et d’améliorer l’exécution des programmes dans la région. Contester les allégations d’insécurité et d’inaccessibilité (et définir des zones et des sous-zones spécifiques de non-accès par rapport à l’énoncé global de non-accessibilité pour toute une région)‎
  • ‎Veiller à ce que le personnel de l’UNICEF soit tenu informé des questions touchant sa sûreté et sa sécurité et des mesures à prendre en cas d’urgence, y compris celles identifiées dans le Plan de sécurité des Nations Unies en ce qui concerne l’UNICEF. Superviser la mise en place d’un système de communication efficace et fonctionnel pour la gestion de la sécurité au sein de l’UNICEF qui est pleinement intégré dans le Système de communication d’urgence des Nations Unies.‎
  • ‎Coordonner avec l’UNDSS pour s’assurer que tout le personnel de l’UNICEF entreprend toutes les formations/séances d’information obligatoires sur la sécurité et participe à tous les exercices d’urgence liés à la sécurité. Planifier et diriger des enquêtes de sécurité dans les résidences internationales du personnel conformément aux mesures de sécurité résidentielles (RSM).‎

‎Analyse programmatique des informations de sécurité‎

  • ‎Fournir une analyse pour comprendre la dynamique au niveau régional, en particulier lorsqu’il s’agit d’aborder les questions de terrorisme, de conflit intertribal et de mouvements de population.‎
  • ‎Veiller à ce que l’analyse tienne compte des facteurs environnementaux, socioéconomiques et politiques qui rendent les zones géographiques difficiles d’accès et ont un impact sur l’exécution des programmes de l’UNICEF, en particulier dans les zones considérées comme compromises par la sécurité.‎
  • ‎Fournir des informations analytiques sur les stratégies régionales et nationales en matière de sécurité, d’accès et de programme. ‎
    ‎ Travailler en étroite collaboration avec le personnel du programme et de la communication de l’UNICEF dans le pays pour intégrer toutes les analyses pertinentes dans la planification et la mise en œuvre de tous les programmes de pays.‎

‎Mise en réseau de sécurité et établissement de partenariats‎

  • ‎Établir des contacts et maintenir des réseaux avec tous les conseillers en sécurité de l’UNSMS/ONG et les autorités locales compétentes, le cas échéant. Veiller à ce que la collaboration en matière de sécurité avec les ONG travaillant en tant que partenaires d’exécution de l’UNICEF soit entreprise, en coordination avec l’UNDSS, et en utilisant les politiques de lutte contre le développement durable comme cadre. ‎
    ‎ Innovation, gestion des connaissances et renforcement des capacités‎
  • ‎Introduire des innovations technologiques et des approches pour les procédures et les systèmes de sécurité.‎
  • ‎Institutionnaliser et partager les meilleures pratiques et les connaissances acquises.‎
  • ‎Organiser, planifier et/ou mettre en œuvre des initiatives de renforcement des capacités afin d’améliorer les compétences des clients/intervenants en matière de préparation et d’opérations liées à la sécurité.‎
  • ‎Assister le conseiller régional à la sécurité et assurer la continuité de la fonction de sécurité du WCARO en l’absence du conseiller régional à la sécurité.‎
  • ‎Établir une base de données sur les enseignements tirés des principales activités du programme.‎

‎Pour être admissible en tant que défenseur de chaque enfant que vous aurez‎

  • ‎Un diplôme universitaire d’études supérieures ou un équivalent reconnu en gestion des risques, en renseignement militaire ou policier, en sciences politiques, en relations internationales ou dans un domaine connexe.‎
  • ‎Un diplôme universitaire de premier niveau en combinaison avec deux années d’expérience qualifiante supplémentaire peut être accepté à la place du diplôme universitaire supérieur.‎
  • ‎Un minimum de huit (8) ans d’expérience de plus en plus responsable dans l’analyse de la sécurité et la gestion des risques.‎
  • ‎Une compréhension démontrée des processus analytiques liés à la sécurité est essentielle.‎
  • ‎Une expérience de l’ONU et/ou de la gestion internationale de la sécurité est hautement souhaitable.‎
  • ‎Le titulaire possédera des compétences en analyse et en gestion de l’information et sera en mesure d’interpréter les données et l’information sur la sécurité.‎
  • ‎L’expérience de travail dans les pays en développement, en particulier dans les lieux d’affectation « D » et « E », et/ou la connaissance des situations d’urgence sont considérées comme un atout.‎
  • ‎La maîtrise de ‎‎l’anglais‎‎ et de l’Français, tant à l’oral qu’à l’écrit, est requise. La connaissance de l’une des autres langues officielles de la région (espagnol et portugais) est un atout.‎

‎Pour chaque enfant, vous démontrez :‎

‎Les valeurs de l’UNICEF que sont le soin, le respect, l’intégrité, la confiance et la responsabilité (CRITA).‎

‎Les compétences de l’UNICEF requises pour ce poste sont les suivantes :‎

  • ‎Démontre la conscience de soi et la conscience éthique (2)‎
  • ‎Travaille en collaboration avec d’autres personnes (2)‎
  • ‎Établir et maintenir des partenariats (2)‎
  • ‎Innove et embrasse le changement (2)‎
  • ‎Pense et agit stratégiquement (2)‎
  • ‎Volonté d’obtenir des résultats percutants (2)‎
  • ‎Gère l’ambiguïté et la complexité (2)‎

‎Pour consulter notre cadre de compétences, veuillez visiter ici.‎

‎L’UNICEF s’engage en faveur de la diversité et de l’inclusion au sein de sa main-d’œuvre et encourage tous les candidats, sans distinction de sexe, de nationalité, d’origine religieuse et ethnique, y compris les personnes handicapées, à postuler pour faire partie de l’organisation.‎

‎L’UNICEF applique une politique de tolérance zéro à l’égard des comportements incompatibles avec les buts et objectifs des Nations Unies et de l’UNICEF, notamment l’exploitation et les abus sexuels, le harcèlement sexuel, l’abus d’autorité et la discrimination. L’UNICEF adhère également à des principes stricts de protection de l’enfance. Tous les candidats sélectionnés devront adhérer à ces normes et principes et seront donc soumis à des vérifications rigoureuses des références et des antécédents. La vérification des antécédents comprendra la vérification du ou des titres de compétences et des antécédents professionnels. Les candidats sélectionnés peuvent être tenus de fournir des informations supplémentaires pour effectuer une vérification des antécédents.‎

‎Remarques:‎

‎La mobilité est une condition de l’emploi professionnel international à l’UNICEF et une prémisse sous-jacente de la fonction publique internationale.‎

  • ‎Ce poste est basé à Dakar; le titulaire devra donc vivre et travailler depuis Dakar (le lieu d’affectation).‎
  • ‎Seuls les candidats présélectionnés seront contactés et passeront à l’étape suivante du processus de sélection.‎

‎Date limite: 09 Jan 2022 Greenwich Standard Time.‎

Postuler

LES PLUS RECENTS

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LES PLUS VUS

Bourses au Sénégal